Kikooboo en français ! Kikooboo in english !
  Dans ce carnet
  

Prénom Joseph
Age 23
But du voyage Stages
Date de départ 03/07/2008
Nom Stoll
    Envoyer un message
Durée du séjour 5 mois
Nationalité France
Description
Note: 3,5/5 - 6 vote(s).


Pays visité(s) :

Tous
Etats-Unis d'Amérique (Carte)


Localisation : Etats-Unis d'Amérique
Date du message : 02/09/2008
Diaporama des photos de ce message
  Imprimer


 Yosemite National Park, Grand, Impressionnant, Magifique

Voilà deux week end que je reste au Dorm, ca m’a permis d’avancer sur mon rapport. On a pas mal de boulot en ce moment en plus donc ca fait du bien de récupérer. Ici les pistaches sont mures, ça a attiré des nuages de corbeaux qui volent constamment au dessus du centre, assez hitchcockien comme vision.

Ce week end est un week end de trois jours car lundi c’est la fête du travail (je sais pas pourquoi ils fêtent le premier mai le premier septembre mais bon…), j’en profite donc pour aller faire un beau morceau, le Yosemite National Park et le Mono Lake juste de l’autre côté de la Sierra Nevada (comme dirait l’autre « on n’est pas là que pour travailler »). Comme je m’y suis pas pris assez tôt pour réserver un camping (il faut s’y prendre au moins 4 mois à l’avance, surtout sur un week end comme ça), je décide de tenter le coup dans un camping « premier arrivé premier servi ». Je pars à 5h15, j’arrive au camping sur les coups de 7h30 pour voir un beau panneau complet (« full » en VO) ! Là gros stress, j’avais exprès choisi ce camping car c’était celui qui risquait d’être le moins vite plein. Si celui là est complet, même pas la peine de tenter les autres… Tant pis je rentre quand même et coup de bol je tombe sur une famille de mexicains qui allait justement libérer son emplacement. Je saute sur l’occasion et je reprends leur emplacement avant même qu’ils partent (avec leur consentement bien sur !). Ouf, une bonne chose de faite, la tente est plantée.

Le camping se situe à 2200m d’altitude sur la route de glacier point, un point de vue célèbre. Je m’y rends tranquillement. Autant le dire tout de suite, ces voitures automatiques ça vaut pas un cachou en montagne ! En montée ca rame, en descente ya pas de frein moteur, c’est comme descendre au point mort ! Autant le dire tout de suite aussi, le conducteur américain moyen vaut pas plus en montagne. En ville ou quand la route est droite et plate, ils conduisent bien, mais dès qu’il y a 2 virages qui se suivent c’est la panique et on se retrouve à 20km/h.

Bref, arrivée à glacier point, la vue sur la vallée est sympa et donne envie d’aller se balader. Bon les photos valent ce qu’elles valent, mais il est impossible de faire rentrer le Yosemite dans un appareil photo, c’est  trop grand, trop large, les forêts trop vertes et les lacs trop bleus. Je reprends donc la route vers la vallée, je m’arrête à plusieurs points de vue magnifiques avant d’arriver à bridalveil falls, une petite cascade à l’entrée de la vallée. Petite rando sur un chemin goudronné (j’adore) pour atteindre le pied de la cascade, évidemment beaucoup de monde. Au bout de la route j’escalade quelques roches pour atteindre vraiment le bas de la cascade. Je croise au passage mes premiers écureuils et quelques oiseaux.

Après cette mini rando, j’attaque une vraie trail qui doit me mener à Nevada falls, via vernal falls. Première chose, il faut garer la voiture et prendre la navette (les voitures sont interdites dans cette partie de la vallée). Là, ya une ruse. Il ya en fait 4 lignes différentes qui n’ont pas de nom et sont de la même couleur sur le plan, on met un petit moment avant de comprendre ça. Heureusement je me rends vite compte que je suis pas le seul à être paumé, ça aide à se trouver moins con quand on est sur le point de monter dans le mauvais bus. La trail pour vernal falls est assez populaire et il y a beaucoup de monde sur le chemin (du moins jusqu’en bas de la chute). Le chemin vers le haut est super raide, avec des escaliers tout le long. Le point de vue se mérite. En haut il y a un petit lac où les gens se baignent et font du toboggan sur les parois de granit. Je continue ma route pour atteindre l’autre cascade. Et là, comme d’habitude, à 100m du haut de vernal falls, il n’y a plus personne. C’est fou, les gens vont tous s’entasser aux 4-5 mêmes endroits, alors que le park est immense. Faut dire que la route pour Nevada falls n’est pas une sinécure non plus. Encore des escaliers pendant quelques miles. En plus il fait plus de 35°C, et les pierres en granit blanc réverbèrent bien le soleil, il faut l’avouer. Après 2h de « labeur » me voici en haut des Nevada falls. Le point de vue est superbe, juste au pied du Half Dome. Je ne résiste pas à l’envie de tremper mes pieds dans l’eau (froide), faudrait vraiment être motivé pour se baigner ici ! Je souffre un peu sur le retour (les escaliers !), puis reprend la voiture pour monter voir le coucher de soleil à glacier point. Dommage le soleil se couche du mauvais côté de la vallée, et la vue est surtout à l’ombre.

Je retourne au camping pour une bonne nuit de sommeil. La nuit est vraiment très, très froide. Je me gèle tellement que j’arrive pas à dormir. Quand j’arrive à trouver le sommeil, je me fait réveiller par des alarmes de voitures qui se sont déclenchées à cause d’un ours qui est venu les « contrôler » pour trouver à manger. Dès qu’il fait jour je lève le camp, après une petite douche froide quand même, pour profiter du chauffage de la voiture et je pars visiter Mono Lake et Bodie par la route qui traverse le nord du Park (journée qui sera l’objet d’un autre post).

En rentrant de Mono lake, je décide d’aller voir les étoiles à Glacier point. Bon j’ai pas été le seul à avoir cette idée, le parking est à moitié plein, mais le ciel est magnifique, pas un nuage et beaucoup, beaucoup d’étoiles. Un des plus beaux ciels que j’ai vu, et 3 étoiles filantes ! Cette seconde nuit est encore plus froide que la précédente. Je dors avec 3 T shirts, un pull, pantalon, deux paires de chaussettes et j’ai encore très froid. En fait en me levant le matin (dès qu’il commence à y avoir du soleil), je me rends compte que l’eau dans mes bouteilles a gelé. Ca donne une idée de la température de la nuit.

Je plie bagages avec mes doigts gelés pour partir faire une rando sur un versant au soleil. Elle m’a été conseillée par mon maître de stage, je lui fais confiance, il va souvent marcher dans le park. La rando mène d’abord à Taft point, une falaise qui donne une vue géniale sur la vallée. L’avantage d’être parti aussi tôt c’est  que je suis seul dans la forêt, ce qui signifie plein de petits écureuils et de petits oiseaux qui gambadent sur le sol (en fait les oiseaux sautillent plutôt). De Taft point, le chemin longe une falaise le long de la vallée pour rejoindre Sentinel Dome. Vraiment une très jolie rando, dans la forêt mais avec toujours de belles vues sur la vallée… Et au final, la vue à 360° depuis Sentinel Dome est tout simplement magnifique, la plus belle du park sans hésiter.

Après cette belle rando, il m’en reste qu’une à mon programme : mirror lake. Le probleme est que ce lac a une fâcheuse tendance à s’assécher. C’est bel et bien le cas, mais le coin reste quand même très joli malgré tout. Il reste une clairière de sable au pied de la face abrupte du Half Dome un endroit parfait pour prendre un bain de soleil. Après ce repos bien mérité, je repars vers la vallée. Il me reste un peu de temps pour visiter le Yosemite museum et le musée indien. Les indiens qui habitaient la vallée avaient pour spécialité la vannerie, dans le musée une vieille indienne explique comment faire des paniers, intéressant. Ils arrivent à faire des trucs étanches juste à partir d’herbes séchées et tressées très serrées. Après cette visite je reprends le volant, crevé. Il reste pas mal de route et surtout pas mal de boulets qui ralentissent le trafic, le retour est interminable. Bilan du week end : 1000km de voiture et 25 de marche à plus de 2000m. A peine rentré je me mets au lit, et je me lèverais en retard pour le boulot le lendemain.



Etapes :
Tuolumne

Note: 0/5 - 0 vote(s).

Syndication :

Par Félix Muller

le 16/09/2008 à 21:25:44

L'autre qui dit "on n'est pas là que pour travailler", ce serait pas moi dans un de mes mails Mandelteam ?
Sans rancune...
En tout cas, magnifiques photos !
@ bientôt pour le prochain Mandelapéro, Féfé.

Répondre à ce commentaire

Par Joseph Stoll

le 17/09/2008 à 03:28:06

Ben oui Féfé, une vraie parole de sage qui nous vient du fin fond de l'amazonie...
Aucun probleme pour un incroyable mandelapéro francoguyanoamericanocorsicobolivien. Ca va être énorme!

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire







[ Diaporama ]


[ Diaporama
dynamique ]


[ Vidéos ]


[ Suivre ce carnet ]


[ Lire les derniers
commentaires ]


[ Le trajet de
Joseph ]




Kikooboo.com (Carnet de voyage / blog gratuit et Assistant de voyage) recommande Get Firefox!
 Publicité : pub-wwfpub-greenpeacepub-amnesty